ALIMENTATION

Comment sont produites les tomates que nous trouvons en mars ? Quelles sont les conditions de stockage des pommes et poires récoltées en septembre que nous achetons en avril ? Quelle sont les conditions de vie des vaches qui produisent notre lait ? Quelles sont les rémunérations de ceux qui travaillent tous les jours à ces productions ?

Le lien entre le producteur et le consommateur, entre le produit agricole et le plat consommé est parfois difficile à faire. Il semble presque impossible de s'extraire d'habitudes de consommation ancrées depuis les 30 glorieuses.

Les CPIE de Picardie peuvent vous accompagner dans ces changements en vous donnant les clés pour agir à votre échelle en ouvrant votre champ des possibles.

LE CONTEXTE

 

Ne pas manger trop gras, trop sucré, trop salé.
Manger 5 fruits et légumes par jour.
Manger bio, local, de saison, ne pas manger trop de viande ni entre les repas, tout en faisant attention au suremballage alimentaire et au gaspillage, ...

 

Les questions liées à l'alimentation prennent souvent la forme d'injonctions parfois difficiles à vivre pour tout un chacun. Respecter ces mises en garde semble inconciliable avec une vie quotidienne rythmée par le travail, les déplacements, les enfants, ... nous avons souvent l'impression de "mal faire". Bien que les choix alternatifs soient complexes, il existe des solutions à intégrer dans nos vies quotidiennes.



UN MOT À CONNAÎTRE : LOCAVORE

 

Les locavores sont des consommateurs de produits locaux. Ils sont motivés par des raisons liées à l'économie (circuits courts et valorisation de l'agriculture paysanne), à l'environnement (émissions de carbone) ou à la santé (produits frais et de saison).

 

Ce terme a été inventé par la cuisinière américaine Jessica Prentice à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement de 2005 à San Francisco. À cette occasion, elle a proposé aux résidents locaux d'essayer de consommer des aliments produits à l'intérieur d'un rayon de 160 km. Cet adjectif est entré dans l'édition 2010 du Larousse.

 

Sur toutes les actions que nous mettons en œuvre, nous avons à cœur d'être nous aussi des locavores en proposant à nos participants des produits locaux, de saison et bio, dans la mesure du possible.



QUE FONT LES CPIE DE PICARDIE ?

 

C'est dans l'état d'esprit "l'essayer, c'est l'adopter" que les CPIE ont choisi de développer des actions sur le thème de l'alimentation. Ce sujet soulève des passions car il interroge directement nos modes de vie et nos choix de consommateurs, mais aussi nos représentations, notre culture et notre histoire individuelle.

 

Convaincus que la sensibilisation des publics passe par la pratique et la mise en œuvre concrète des changements, nous avons choisi d'intervenir sur ces questions en proposant des "mises en situation" susceptibles de démontrer que, s'alimenter sainement, localement, de saison et sans gaspiller ne coûte pas plus cher, ne demande pas tellement d'effort, n'est pas une douce utopie inaccessible. C'est possible au quotidien, à conditions d'avoir quelques outils pour démarrer.

 

Ces outils, quels sont-ils ?
- Le dispositif "Un fruit pour la récré" à destination des scolaires pour initier les enfants au plaisir de la consommation de fruits, tout en leur faisant découvrir les différentes variétés locales, leur saisonnalité et leurs modes de production afin de leur donner de bonnes habitudes alimentaires.
- Les ateliers santé-environnement portant sur le thème de l'alimentation à destination des assistantes maternelles, mais aussi du grand public.
- Des ateliers pratiques tout public autour du gaspillage alimentaire.



L'amendement 1363

 

"L'État, les collectivités territoriales et les établissements publics, incluent dans la composition des repas servis dans les restaurants collectifs dont ils ont la charge un volume de 40% de produits (...) provenant d'approvisionnements en circuits courts ou répondant à des critères de développement durable, notamment la saisonnalité des produits et de 20% de produits issus de l'agriculture biologique ou de surfaces agricoles en conversion".

30 kg / personne

 

de nourriture consommable sont jetés en France chaque année, dont 7 kg d'aliments encore sous emballage !



PUBLICATIONS

Réduire le gaspillage alimentaire au sein de sa restauration collective - Guide méthodologique et pratique

person_img

URCPIE de Picardie

Union Régionale des Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement Tel : 03 23 80 03 02

CONTACT

© 2016 / URCPIE DE PICARDIE - Siège social : 32 route d'Amiens - 80480 DURY
Adresse de Correspondance : 33 rue des Victimes de Comportet - 02000 MERLIEUX-ET-FOUQUEROLLES / Tel : 03.23.80.03.02