Pourquoi accueillir la biodiversité dans les espaces publics ?

Le zéro-phyto impose inévitablement le retour des plantes spontanées dans les rues et, avec elles, un cortège d’insectes, oiseaux et petits mammifères.
À l’heure où la biodiversité est mise à mal par la fragmentation des milieux naturels, l’intensification des pratiques agricoles ou encore l’urbanisation des espaces sauvages, les villes et villages deviennent des refuges pour de nombreuses espèces animales et végétales.
Ils jouent ainsi un rôle de réservoir, contribuant au maintien d’équilibres naturels indispensables à la régulation des ravageurs, la fertilité des sols, la dépollution de l’eau, la pollinisation des jardins et des cultures...
Des pratiques telles que la fauche tardive, la plantation de haies d’essences locales, l’installation de nichoirs ou le maintien des plantes spontanées dans les rues sont autant de contributions à la préservation de notre cadre de vie.
Et pour que la biodiversité devienne l’affaire de tous, pensez à sensibiliser les habitants.

person_img

URCPIE de Picardie

Union Régionale des Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement Tel : 03 23 80 03 02

CONTACT