La bâche, une solution miracle ?

Les bâches en plastique et autres toiles synthétiques ont connu un véritable essor dans les espaces verts.
Elles se révèlent très utiles pour limiter le développement dans les massifs de buissons avec un développement rapide. Au-delà, elles présentent de nombreux inconvénients. Compte tenu de leur coût et du temps d’installation, elles sont à proscrire pour les massifs d’annuelles.
Du fait de l’imperméabilisation du sol, elles empêchent l’infiltration de l’eau, la décomposition de la matière organique et son recyclage par les végétaux et asphyxient le sol. Rapidement, elles limitent ainsi l’installation et le développement des vivaces. De plus, elles ne sont pas biodégradables et leur fabrication s’appuie sur le recours aux énergies fossiles.
Pour pailler, une diversité de solutions existent : plantes couvre-sols, tontes de gazon, feuilles mortes et broyats de branches, ou encore feutres végétaux (chanvre, lin, jute, ...).

person_img

URCPIE de Picardie

Union Régionale des Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement Tel : 03 23 80 03 02

CONTACT